Sentinelle...

Publié le par Mélilotus

Ha, s'il n'y avait pas eu de fichu courrier, qui ne m'était d'ailleurs pas adressé, et que j'ai lu.

Un courrier de ma généraliste pour la médecine du travail.

Et qui contient un 'coupé-collé' du résumé que mon oncologue a fait sur moi, à ma généraliste. (oui, faut suivre)

 

C'est drôle comme on oublie parfois, ou qu'on ne retient pas.

Trop d'infos pour ma caboche à l'époque.

 

Bref, j'avais oublié que j'avais un ganglion méchamment atteint.

 

Ou pour parler comme le 'coupé-collé' :

 

"...1 gg lymphat massivemt envahi au sentinelle + 2 cm ds adp..."

 

Ainsi, moi qui croyais depuis le début, que je n'avais pas eu droit à la sentinelle vue la taille de mes tumeurs...

J'avais complètement intégré qu'on m'avait trouvé une micro-métastase, pourtant, ça oui.

Le 'micro' en préfixe n'avait pas du tout aténué l'effroi de la métastase.

Un peu comme si on dit à quelqu'un qu'il a un petit cancer, je suppose.

C'est après qu'on essaie de minimiser.

Micro, micro..., ça fait pipi d'chat, hein ? Et on se met à focaliser sur micro pour oublier le gros mot qu'il y a après. Surtout qu'on vous dit illico que votre chimio sera bien dosée...

sentinelle.jpg

 

 

Bref, la sentinelle avait été envahie...

 

Deux ans et demi après, ça m'a quand-même fait un coup.

C'est idiot, mais c'est comme ça.

 

massivemt envahi a tourné en boucle dans ma tête de linote toute cette semaine.

 

Massue, coup de massue, la Pologne envahie par les nazis, la ligne Maginot, la massue des terribles Zombilés dans Tarzan, les envahisseurs de David Vincent, vous mélangez tout ça dans un blender, et ça vous donne une idée... et avec ça un peu de musique de Massive Attack.

 

Mais au fait, pourquoi ce courrier pour la médecine du travail ?

Parce qu'ON veut que je reprenne mon travail à plein temps, alors que je ne suis qu'à mi-temps.

Je vais donc devoir me battre.

Pot de terre contre pot de fer ?

Publié dans vie professionnelle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

IsabelleDeLyon 28/05/2010 17:32


Sors le mot métastase du micro, ça devrait le faire...
Il leur fait peur.
Je te souhaite de pouvoir continuer au rythme qui te convient.


isasuisse 28/05/2010 14:28


J'essaierais de retenir: "chimio bien dosée" donc super attaque en fanfare ... mais c'est fou ce que c'est difficile.
Oui, la mémoire est sélective, par mesure de protection sûrement.
Je te tiens les pouces pour ton mi-temps.
Bises de printemps. Isabelle


Cathie 28/05/2010 07:06


ON veut que tu reprennes le travail à temps plein parce qu'ON se dit que tout ça est du passé, qu'ON pense que tu as fait peau neuve... accroche-toi! ça devrait le faire. Surtout que tu as des une
foultitude de bambins. Courage princesse


yelena 24/05/2010 23:50


J'ai oublié le "massivement", c'est fou comme on peut se faire peur avec un adverbe ... le pouvoir des mots, terrifiant, mais ça c'est notre côté fouine, d'autres ne regardent même pas ou préfèrent
ne pas savoir. Nous c'est tout un film sur un MOT... Oublie-le, il est inutile.


yelena 24/05/2010 23:44


Coucou Méli,
Ben oui, on n'enlève pas la chaîne ganglionnaire si le sentinelle n'est pas atteint. L'important, c'est que les autres ne soient pas atteints. Pour ma part, le sentinelle + le 2e atteints, donc, on
m'enlève la chaîne dans une 2e étape. Et là, rien dans les autres. Bonne nouvelle. Alors, j'ai demandé, c'était inutile? On m'a répondu, c'est le protocole... Mon traitant lui ne m'a pas dit ça, il
m'a dit avec votre type de cancer, bien sûr, qu'il fallait enlever.
Ah, le travail, comme je te comprends. Tu ne peux pas faire ce que tu veux ou tu es à mi-temps thérapeutique ? Et un 80%, pas possible ??? On est soignée, mais question travail, ce n'est pas
pareil... Et on craint le stress. Tiens nous au courant. Mais j'avoue que d'avoir un courrier non destiné, c'est RARE .... C'est plutôt le contraire.Ne t'en fais pas. Moi, on m'a dit juste le
sentinelle, pas grave, c'est quand il y en a dans la chaîne... Don't worry...comme tu dis.Bzz


Mélilotus 26/05/2010 09:12



Non, pas de mi-temps thérapeutique, mais un mi-temps parental de droit, et qui prend fin à la rentrée...


Bises Yéléna