S'écouter ?

Publié le par Mélilotus

 

Je me souviens la première fois que j'ai entendu cette expression : 'Oh tu t'écoutes trop là !'

C'était 2 ou 3 jours après mon premier accouchement, par césarienne.

Et c'était une collègue de travail qui m'avait lancé ça. Elle en avait eu 2, et elle se levait impec' le lendemain, etc... Et moi, 'je m'écoutais trop'.

Que lui avais-je dis à l'époque pour qu'elle pense comme ça que j'exagérais ?

 

Cette phrase m'avait profondément marqué.

Elle m'avait permis de me rendre compte que ce que nous vivons et ressentons est forcément unique et incomparable.

Ce qui était vrai pour elle (elle n'avait pas eu très mal ou en tous cas, avait été capable de gérer cette douleur) ne l'était pas pour moi.

 

Souvent, nous nous comparons. Et de fait, il n'y a qu'un pas vers le jugement, voilà le danger. Elle m'avait jugé 'trop douillette', alors que je ne suis que 'douillette'.

Etre passée par une maladie grave me met à l'abri pour toujours, je pense, d'ambitions démesurées.

Vouloir absolument devenir Superwoman ? Pfff.

 

 

De l'eau a coulé sous les ponts depuis cette petite phrase. Bientôt 14 ans.

Elle me revient ces derniers temps.

 

Est-ce que je m'écoute trop ? lecoute-henri-miller.jpg

 

Qu'est-ce-que ce 'trop' ?

 

Dans une période où justement on nous claironne qu'on doit être à l'écoute de ses envies, de sa fatigue, que le corps nous envoie des messages et qu'il faut être à son écoute, ...

 

Ainsi, il y aurait encore une jauge, flûte alors, marre d'être toujours dans la recherche d'un juste milieu.

 

Est-ce-qu'on s'écoute trop quand on a un cancer en rémission ?

Les autres nous renvoient cette image en tous cas.

La fatigue que je traîne depuis 3 ans, est-elle dûe à l'heure actuelle au cancer ?

Qui pourrait le dire, j'ai 3 enfants, plus de 40 ans.

 

Mais finalement pourquoi faudrait-il que je sache si c'est dû au cancer ou pas ?

J'ai de plus en plus envie de penser qu'elle est 'normale'.

 

Bref, ne pas s'écouter trop, tout en essayant de se ménager, et se fiche du jugement d'autrui, en sachant qu'un regard extérieur ne peut pas faire de mal...

Il faudra bien toute une vie pour y arriver !

 

Cette statue d'Henri de miller se nomme 'l'écoute'.

 

Publié dans ma boîte à songes

Commenter cet article

halize 14/08/2010 21:37



oui meli Marre de ce qui doit etre!!!


Je suis aussi fatiguée et je dirais même plus fatiguée qu'aprés les traitements, et oui!! .......... c'est l'age me dit-on gentiment" tu as pris trois ans, regarde moi, je ne fais plus ce que je
faisais il y a trois ans.....etc....etc"


oui, nous nous écoutons (trop), ben oui!! on a appris la leçon de ne pas s'écouter!!!


comme dit yelena, il n'y a malheureusement que ceux qui sont passé par là qui savent et qui peuvent peut etre entendre et ne pas juger.


Les gens veulent oublier et si on leur rappelle trop souvent y'zaim'pa.


bises Meli et penses à toi et tant pis pour ceux qui comprenne pas de toutes façon si tu es fatiguée c'est le temps, le changement de saison, d'heure....etc.....etc


reposons nous en coeur si le coeur nous en dit!!! :-))



yelena 14/08/2010 20:46



La société dans laquelle nous vivons veut des " battants"Méli.


Ensuite, les gens qui disent "tu t'écoutes trop" sont des égoïstes insensibles à autrui.


Je ne veux nommer personne de très proche , nous sommes sur le net, qui m'a dit lorsque j'ai eu mal au sein, "tu exagères toujours", et lors du verdict, pas de mot d'excuse.


Alors, oui,  on doit penser à soi et ne rien attendre de ces gens -là.


DSS a écrit dans son livre, on met des années à se remettre de cette fatigue. Alors, c'est lui que je crois et pas les autres qui n'y connaissent rien. Il n'ya que les gens qui passent par là qui
savent, les autres ne peuvent pas comprendre.


L'écoute, n'as-tu pas remarqué que plus personne ne sait écouter? Pourquoi, je l'ignore.


Alors, moi j'écoute, je suis "super woman écoute", ça a toujours été comme ça.


Sois douillette, c'est ton droit, la sensibilité est un signe d'humanité .


BZZZ Y