Rubik's cube

Publié le par Mélilotus

 

Je ne sais pas ce que vous avez pu comprendre de mon billet précédent.

J'ai hésité avant de le publier, parce que je sais que je devrais m'estimer heureuse.

 

Ce que je voudrais dire ici, c'est cette drôle de sensation justement inexprimable.

Les examens (scanners, irm, ...) sont anxiogènes.

Pas d'examen est anxiogène.

21_2_150_Rubicube_aa.png

 

Je me sens comme un rubik's cube !

1247864309-rubiks_cube.gif

 

 

Pour en arriver là, il y a encore du boulot !

Publié dans les médecins et moi

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Anne 03/02/2011 22:16



D'accord avec Cathie, tu as bien fait de le publier ce billet! Tu exprimes avec ton style si accrocheur ce que l'on ressent toutes. Tout est dit. Merci.



Cathie 29/01/2011 13:29



a tout bien compris de ton précédent billet, t'as bien eu raison de le posté ! bien Rubikement, Cathie.



sitelle 29/01/2011 10:39



Bravo pour le ton, l'impertinence et la justesse.



yelena 28/01/2011 22:08



Beau commentaire d'Isasuisse, je n'ai rien à ajouter. Je pense à toi.



isasuisse 28/01/2011 19:09



J'aime ton image du Rubikscube, c'est tellement ça, on se reconstruit à coup de tentatives, d'expériences aussi. Pas tjs dans les clous, souvent en-dehors de ce que les autres attendent.


Pour parvenir à une ligne tte bleue, à une face d'une seule couleur, que de retours en arrière, que d'essais peu concluants, de balbutiements...


Eh oui, on pense avoir réapris à vivre dans les clous, et souidain un contrôle, ou seulement sa perspective, et on comprend combien était fagile le nouvel équilibre.


 


Avec le temps s'installe plus de confiance, les faces deviennent plus homogènes, on se surprend à y croire, même si on chasse tte certitude des fois que ça porterait malchance;-)


Je croise les doigts, belleMéli, et, non, tu n'es pas si cubique que ça!!! je te vois avec des tours et des détours, les arrondis de la vie, et les jolies courbes des mamans;-))